fiche precedente fiche suivante
facebook
twitter
linkedin
exploration

Exploration chirurgicale, hystéroscopie et coelioscopie

L’infertilité peut être causée par des pathologies utérines, tubaires ovariennes qui nécessitent une intervention chirurgicale. Celle-ci peut être réalisée par hystéroscopie ou coelioscopie.

HYSTEROSCOPIE

Qu'est-ce que c'est ?


Il s’agit d’une petite caméra qu’on introduit dans l’utérus en passant par le vagin en utilisant un milieu de distension (gaz ou sérum physiologique).
L’hystéroscopie diagnostique permet la visualisation directe et fine du défilé cervico-isthmique (canal cervical), de l’endomètre (muqueuse à l’intérieur de l’utérus), de la cavité utérine et des orifices (ostiums) tubaires (point de départ des trompes). Elle fait partie intégrante du bilan de fertilité et permet de faire un bilan de la cavité utérine avant toute FIV ou après échec d’implantations embryonnaires.

Quand la réaliser ?


Elle se déroule en première partie de cycle, en dehors de tout saignement, entre le 6ème et le 15ème jour du cycle. C’est un examen peu invasif, qui se réalise en consultation sans anesthésie et sans préparation cervicale. Il est très rapide et dure quelques minutes seulement.

Quel but ?


L’hystéroscopie diagnostiquer permet de détecter une anomalie endo-utérine :

L’hystéroscopie opératoire consiste à traiter les pathologies dépistées par hystéroscopie diagnostique au bloc opératoire sous anesthésie générale ou locorégionale (rachianesthésie). Cette chirurgie dure entre 10 et 45 minutes et se déroule en ambulatoire.

spermocytogramme

Echographie pelvienne

spermocytogramme

IRM pelvienne

spermocytogramme

Image Opératoire

COELIOSCOPIE

Qu'est-ce que c'est ?


C’est une technique qui permet de visualiser non pas l’intérieur de l’utérus mais l’ensemble des organes pelviens (paroi externe de l’utérus, trompes, ovaires) et abdominaux.
Sous anesthésie générale, une petite incision est réalisée au niveau du nombril permettant l’insufflation de gaz carbonique (CO2) dans la cavité abdominale puis l’introduction d’une caméra permettant de visualiser les organes. Les instruments chirurgicaux sont introduits par l’intermédiaire de plusieurs orifices de quelques millimètres de diamètre au niveau de la cavité abdominale.

Quels buts ? Quelles indications ?


La coelioscopie permet d’explorer le pelvis : on vérifiera l’aspect des trompes, des ovaires, de l’utérus, la présence d’endométriose et les éventuelles séquelles d’une infection Les principales indications sont :

Quels buts ? Quelles indications ?


Elle permet d’éviter l’ouverture de la cavité abdominale.
La durée d’hospitalisation est plus courte que dans le cadre de la chirurgie classique. Les suites opératoires sont plus confortables pour la patiente et il existe une reprise plus rapide de l’activité.

Écrit par:

Marc Even Silberstein Dr Marc EVEN SILBERSTEIN,
Chirurgien gynécologue et obstétricien,
Hôpital Foch, Suresnes

Articles sur le même thème