fiche precedente fiche suivante
facebook
twitter
linkedin
fausses couches

Transfert d'embryon congelé

Qu'est-ce que c'est ?


Le protocole de transfert d’embryon congelé (TEC) nécessite un traitement moins “lourd” que celui de la FIV.
En effet les embryons ayant déjà été formés au préalable (lors de la FIV), il n’est pas nécessaire de stimuler les ovaires de façon importante.
Le but du protocole de TEC est d’accueillir l’embryon dans un environnement propice. Pour cela l’endomètre (couche cellulaire contenue dans l’utérus) doit atteindre une certaine épaisseur (selon les études entre 7 et 8 mm).
Il existe trois différentes façons de « préparer » l'endomètre:

Le cycle "Naturel"


tec

Le gynécologue surveille alors simplement le cycle par des prises de sang et des échographies. Une fois l’épaisseur de l’endomètre atteinte soit il attend un pic de LH spontané, soit il la déclenche par de l’Ovitrelle®.
Dans les deux cas, cela permet la montée de progestérone nécessaire à la transformation de l’endomètre. Le transfert du ou des embryon(s) est alors programmé. Selon les cas le médecin peut décider d’ajouter de la progestérone par voie vaginale (Utrogestan®, Progestan®) en plus de celle produite naturellement quelques jours avant le transfert.

Quelle est la conduite à tenir ?


tec

Des gonadotrophines (piqûre d’hormones) sont données à de faibles doses dès le début du cycle (3ème jour des règles généralement). Le gynécologue vérifiera par une échographie l’épaisseur de l’endomètre. Une fois l’épaisseur de l’endomètre atteinte, il déclenche l’ovulation par de l’Ovitrelle®.
Cela permet la montée de progestérone nécessaire à la transformation de l’endomètre. Le transfert du ou des embryon(s) est alors programmé. On ajoute généralement de la progestérone (Utrogestan®, Progestan®) en plus de celle produite naturellement quelques jours avant le transfert (le nombre de jour est dépendant du stade auquel l’embryon a été congelé).

Le "cycle substitué ou traitement hormonal substitutif"


tec

De l’oestradiol est prescrit dès le début du cycle (premier jour des règles) pour se substituer à la production d’hormone naturelle. Ces œstrogènes peuvent être prescrit soit par voie orale (Provames, Oromone), soit par patch (Vivelldot), soit par vaginale (Provames, Oromone). Un contrôle pour vérifier l’épaisseur de l’endomètre est en général programmé vers le 14ème jour.
Une fois l’épaisseur de l’endomètre atteinte, le gynécologue vous précisera quand débuter la progestérone (Utrogestan®, Progestan®) tout en poursuivant les oestrogènes. Le nombre de jours de progestérone avant le transfert est à respecter absolument. Il dépend du stade (nombre de jours) auquel l’embryon a été congelé.

Conclusion


Le transfert d’embryon est un geste indolore. Il est pratiqué par le gynécologue à l’aide d’un cathéter introduit dans l’utérus permettant de déposer le ou les embryons à la surface de l’endomètre. Ce geste est la plupart du temps réalisé sous contrôle échographique.

tec
Sarah Peyrelevade

Écrit par:

Dr Sarah Peyrelevade,
Hôpital Foch

Articles sur le même thème