fiche precedente fiche suivante
facebook
twitter
linkedin
ovocyte

Le transfert embryonnaire

Qu'est-ce que le transfert d'embryon ?


Le transfert embryonnaire est le dernier acte médical d'une procédure d'assistance médicale à la procréation. Il consiste à placer au fond de la cavité utérine le(s) embryon(s) qui se sont développés en laboratoire, suite à une fécondation in vitro.

france

En France, les médecins transfèrent généralement 2 embryons maximum

Transférer plusieurs embryons permet d'augmenter les chances de grossesse.
Transférer un seul embryon permet de diminuer le risque de grossesse multiple.

Quelles sont les précautions à prendre lors d'un transfert ?


Le transfert ne nécessite aucune anesthésie ou hospitalisation. Il se réalise en position gynécologique, à l’aide d’un tube souple de 1 millimètre de diamètre, appelé cathéter. Cet acte médical se réalise sous contrôle échographique et n’est pas douloureux pour la patiente.

questions

Et après le transfert ?

Vous pouvez reprendre une vie totalement normale. Conduite, voyages, transport, travail, sport ne sont pas contre-indiqués. Les secousses et tremblements n'ont aucune influence sur un embryon qui, à ce stade, ne mesure que 0.25 millimètres.

Comment sont choisis les embryons transférés ?


Suite à une fécondation in vitro, l'équipe médicale suit quotidiennement le développement des embryons. En analysant les caractéristiques morphologiques des embryons (nombre de cellules, symétrie des cellules, fragmentation...), les médecins identifient les embryons ayant le meilleur potentiel d'implantation (les meilleures chances de s'implanter dans l'utérus).



Zygote Embryon 1 Fecondation 18h
Embryon 2
2 Cellules Embryon 3 Fecondation 30h
4 Cellules Embryon 3 Fecondation + 2 Jours
Embryon 2
8 Cellules Embryon 3 Fecondation + 3 Jours


Le stade clivé (4 ou 8 cellules)
Actuellement, la majorité des embryons sont transférés à ce stade de développement. D’après une étude de 2019 réalisée sur 100 000 transferts, 74% des embryons sont transférés à ce stade. L’intérêt de ce transfert au stade précoce est de placer rapidement l’embryon dans des conditions physiologiques.
Embryon 2
Morula Embryon 3 Fecondation + 4 Jours


Pourquoi poursuivre la culture après le stade 8 cellules ?
Il est estimé que 40% des embryons n’atteindront jamais le stade blastocyste (Fécondation + 5 jours). Le transfert d’un blastocyste permet au clinicien d’affiner son choix et d’éviter de placer dans l’utérus un embryon qui n’évoluera pas et qui n’aura donc aucune chance de donner lieu à une grossesse.
Embryon 2
Blastocyste Embryon 3 Fecondation + 5 Jours


Le stade blastocyste
Un embryon ayant atteint le stade blastocyste possède les meilleures chances d’implantation. On dit qu’il a atteint le stade de compétence embryonnaire : c’est la phase où, dans le corps de la femme, l’embryon quitte les trompes et arrive dans la cavité utérine pour s’y implanter..


Le choix du transfert au stade clivé ou au stade blastocyste dépend essentiellement du nombre d’embryons issus de la fécondation in vitro. Lorsqu’il y a peu d’embryons, l’équipe médicale préfèrera transférer les embryons au stade clivé afin de les placer au plus vite dans l’utérus. En revanche, lorsque le nombre d’embryons est plus important, il sera judicieux de réaliser une culture prolongée jusqu’au stade blastocyste afin d’éliminer les embryons qui n’évoluent pas.

Pourquoi certains des embryons sont congelés ?


Lors d’un protocole de fécondation in vitro, il arrive que plusieurs embryons présentent un « haut potentiel implantatoire ». L’embryon possédant le plus fort potentiel sera choisi pour le transfert. En accord avec la patiente, les autres embryons ne sont pas éliminés, mais congelés dans de l’azote liquide. En cas d’échec du premier transfert, les embryons sont décongelés et utilisés pour un nouveau transfert. Cela permet d’éviter à la patiente une nouvelle phase de stimulation ovarienne.

congelation

La congélation est-elle sans danger pour l'embryon ?

Lors du processus de congélation, l’embryon est protégé par un cryoprotecteur qui empêche la formation de cristaux de glace pouvant le fragiliser. La congélation n’a que peu d’influence sur la survie et l’implantation embryonnaires après décongélation.

La vitrification est un procédé de congélation rapide utilisée depuis 2010 en France. Elle permet de diminuer le risque de formation de cristaux de glace dans l’embryon.

Que se passe-t-il dans l'utérus après le transfert embryonnaire ?


Lorsque l’embryon est transféré au stade 8 cellules, il poursuit son développement in utero pendant deux jours, jusqu’au stade blastocyste. En revanche, un embryon transféré au stade blastocyste a quant à lui déjà atteint le stade de compétence embryonnaire : il est apte à s’implanter dans l’endomètre.

eclosion

L'éclosion du blastocyste

Lors de son développement précoce, l’embryon est entouré d’une membrane appelée zone pellucide. Au stade blastocyste, cette membrane se rompt : c’est le processus d’éclosion.

L’éclosion permet aux cellules qui entourent l’embryon (les cellules trophoblastiques) d’entrer en contact avec les cellules de l’endomètre au cours de la phase d’implantation embryonnaire.


Écrit par:

Fabien Duval Fabien Duval, Ph.D
Biologie de la reproduction et du développement
Wistim

Articles sur le même thème